En cas de malaise vagal, que dois-je faire ?

Un malaise vagal correspond à un ralentissement excessif du rythme cardiaque. Ce ralentissement provoque souvent une chute de la tension artérielle pouvant se traduire par différents symptômes (malaise, sueurs, pâleur) jusqu’à la perte de connaissance.

Qu'est-ce qu'un malaise vagal ?

Un malaise vagal, encore appelé syncope vaso-vagale, est lié à une hyperstimulation du nerf vagal (ou nerf vague), qui provoque un ralentissement excessif du cœur (bradycardie). Ce ralentissement s'accompagne d'une chute de tension artérielle se traduisant par différents symptômes (malaise, sueurs, pâleur) pouvant aller jusqu'à la perte de connaissance.

Qu'est-ce qui peut provoquer un malaise vagal ?

Généralement, un malaise vagal se produit dans une atmosphère confinée, sous l'effet de la chaleur, d'un stress important, d'une phobie (vue du sang, d'une aiguille, de la foule...) ou d'une douleur violente.
Il peut également survenir en cas d'hypoglycémie (baisse du taux de sucre dans le sang) ou, au contraire, en cas de repas trop riche. La grossesse et la station debout prolongée sont également des circonstances favorisant la survenue d'un malaise vagal. Chez certaines personnes, il peut arriver de façon inopinée et répétée.

Comment reconnaître un malaise vagal ?

Le diagnostic est généralement facile à faire, compte tenu des circonstances de survenue du malaise (causes évoquées dans le paragraphe précédent).
Dans certains cas plus complexes, il pourra vous être demandé de faire un test à l'hôpital : le test d'inclinaison, ou tilt-test, réalisé sur une table basculante.

Puis-je en prévoir la survenue ?

Généralement, oui. Vous sentez normalement venir le malaise. Il est souvent précédé de bâillements, de bourdonnement d'oreille, de pâleur, de nausées, de flou visuel, de sueurs... Vous avez alors le temps de vous asseoir pour éviter la chute.

Y a-t-il toujours perte de connaissance ?

Non. La perte de connaissance peut survenir après les symptômes annonciateurs, mais elle n'est pas systématique.

Est-ce grave ?

Non. En soi, un malaise vagal n'est pas grave. S'il y a perte de connaissance, celle-ci ne dure généralement que quelques secondes.

En cas de malaise vagal, que faut-il faire ?

Le plus souvent, le malaise passe tout seul. Néanmoins, lorsque vous ressentez les premiers symptômes, essayez de vous asseoir ou de vous allonger jambes surélevées (en les appuyant contre un mur ou sur une chaise), tête en bas afin de permettre au sang de mieux perfuser votre cerveau. Vous pouvez également vous asperger le visage avec de l'eau.
Si vous assistez à une perte de connaissance, vous devez placer la personne inconsciente en position latérale de sécurité (PLS). Ne tentez pas de la relever.

Puis-je éviter les récidives ?

Oui. Il est recommandé de respecter un temps de sommeil suffisant, de manger à heures fixes et de ne pas faire de repas trop copieux.
Identifiez et évitez les circonstances favorisant ou déclenchant ce type de malaise (air confiné, stress...).
En cas de récidives fréquentes, un traitement pourra vous être proposé par votre médecin.
Enfin, vous pouvez porter des bas ou des chaussettes de contention.

Si le malaise vagal est en règle générale banal, il est toutefois recommandé d'appeler les secours (18 ou 15 d'un poste fixe, 112 d'un téléphone portable) pour une personne diabétique ou cardiaque, pour une personne âgée ou si le malaise semble durer plus de quelques minutes.
Ne pas tenter de relever une personne qui fait un malaise.

Document conçu et validé par:
le Comité scientifique Cardiologie de docvadis

Date de publication: 21/10/10 - Date de modification: 17/07/13

- See more at: http://www.docvadis.fr/cabinetmedical-ek/page/mon_guide_pr_vention/pr_venir_les_complications/en_cas_de_malaise_vagal_que_dois_je_faire.html#sthash.uWNeiaXJ.dpuf

Contact

Docteur Eric Kiener

Tél :
+ 41 22 544 01 87
Pour prise de rendez-vous auprès du secrétariat téléphonique
Fax :
+ 41 26 923 43 44
Mob :
+ 41 76 570 23 33
Pour contact direct du Docteur en cas d'urgence, appels de pharmacie ou de laboratoires
ekiener@gmail.com

Ecrire au docteur

Lieux de consultation

Cabinet du Dr Eric KIENER
Hôpital de Château-d’x
(dit hôpital du Pays d’Enhaut)
Route de l’Hôpital, 17
CH - 1660 Château d’x

Localiser le cabinet


Centre Médical VIVISCUM
Rue des Communaux, 4 (1er étage)
(parkings: horaire rue des Communaux; couvert "Le panorama")
CH - 1800 Vevey
Tél. : + 41 22 544 01 87
(consultations à partir d'avril 2016)

Localiser le cabinet

Avertissement

Décharge de responsabilité : les différentes informations délivrées sur ce site n’ont aucune valeur de diagnostic. De ce fait, elles ne dispensent nullement la consultation de son médecin.

Les différents articles sont strictement informatifs. Chaque lecteur demeure donc, en fonction de son propre discernement, personnellement et intégralement responsable de l'usage qu'il en fera ou n'en fera pas.

Toutes les informations relatives aux moyens et produits naturels de santé se trouvant sur le présent dossier, sont données gracieusement à titre d'information et d'éducation des lecteurs et du public en général, dans une optique de prévention et d'invitation à la prise en charge de sa santé individuelle par soi-même.

Le Docteur Eric Kiener n'assume, bien évidemment, aucune responsabilité d'ordre médical pour des patients qu'il ne connaît pas ou qui ne le consultent pas. Les personnes malades sont invitées à consulter un médecin.