J'apprends à utiliser un défibrillateur automatisé externe

Chaque année, 50 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque. Pourtant, l’arrêt cardiaque n’est pas forcément fatal, à condition d’agir rapidement en accomplissant 3 gestes simples et essentiels. Parmi eux, l'utilisation d'un défibrillateur automatisé externe à usage public pour relancer l'activité cardiaque de la victime.

Comment puis-je reconnaître un arrêt cardiaque ?

La victime perd connaissance et ne réagit pas quand on lui parle.
La victime n'a plus de pouls, et on ne perçoit plus sa respiration: sa poitrine ne se soulève pas, et on ne sent pas son souffle en approchant la joue.
La victime devient très pâle ou sa peau prend une couleur bleuâtre.

Que dois-je faire si je suis témoin d'un arrêt cardiaque ?

  • Appelez le SAMU en composant le 15 (en France) et le 144 (en Suisse).
  • Pratiquez un massage cardiaque.
  • Appliquez un défibrillateur automatisé externe (DAE).

Utilisez le défibrillateur après 2 minutes de massage cardiaque en attendant les secours.

Qu'est-ce qu'un défibrillateur automatisé externe ?

Un défibrillateur automatisé externe est un appareil qui analyse le coeur d'une personne en arrêt cardiaque et tente de reconnaître un rythme indiquant qu'un choc électrique est nécessaire et approprié.
Si ce choc est nécessaire, la personne qui tient le défibrillateur reçoit l'ordre d'appuyer sur un bouton pour délivrer un choc. Celui-ci permettra au coeur de la victime de retrouver un rythme normal.

Comment se sert-on d'un défibrillateur ?

De nombreux lieux publics sont équipés de défibrillateurs automatisés externes.
Ces appareils très simples d'utilisation vous guident vocalement.
Un écran vous donne également des informations sur les étapes à suivre :

  • Dénudez la poitrine de la victime et apposez les électrodes conformément aux instructions.
  • L'appareil analyse les battements du coeur de la victime.
  • Un ordre vocal est donné, seulement si le choc électrique est nécessaire.
  • Appuyez sur le bouton de déclenchement du choc.
  • Lors de l'administration d'un choc, veillez à ce que personne ne touche la victime.
  • Après l'administration d'un choc et en attendant les secours, n'éteignez pas l'appareil et ne retirez pas les électrodes. Reprenez les massages cardiaques.

 

En présence d'une victime d'un arrêt cardiaque, le pire est de ne rien faire.
Si un défibrillateur automatisé externe se trouve à proximité, n'hésitez pas à l'utiliser. Son fonctionnement est facile et sans risque pour la victime et pour le sauveteur. Une voix vous guide à chaque étape.
L'appel des services d'urgence reste la priorité dans tous les cas d'arrêt cardiaque.

 

Document conçu et validé par : le Comité scientifique Cardiologie de docvadis

Date de publication: 25/09/10 - Date de modification: 31/08/10

- See more at: http://www.docvadis.fr/cabinetmedical-ek/page/mes_conseils_pratiques/votre_vie_quotidienne/en_savoir_davantage_sur_le_defibrillateur_externe.html#sthash.ieKriKv9.dpuf

Contact

Docteur Eric Kiener

Tél :
+ 41 22 544 01 87
Pour prise de rendez-vous auprès du secrétariat téléphonique
Fax :
+ 41 26 923 43 44
Mob :
+ 41 76 570 23 33
Pour contact direct du Docteur en cas d'urgence, appels de pharmacie ou de laboratoires
ekiener@gmail.com

Ecrire au docteur

Lieux de consultation

Cabinet du Dr Eric KIENER
Hôpital de Château-d’x
(dit hôpital du Pays d’Enhaut)
Route de l’Hôpital, 17
CH - 1660 Château d’x

Localiser le cabinet


Centre Médical VIVISCUM
Rue des Communaux, 4 (1er étage)
(parkings: horaire rue des Communaux; couvert "Le panorama")
CH - 1800 Vevey
Tél. : + 41 22 544 01 87
(consultations à partir d'avril 2016)

Localiser le cabinet

Avertissement

Décharge de responsabilité : les différentes informations délivrées sur ce site n’ont aucune valeur de diagnostic. De ce fait, elles ne dispensent nullement la consultation de son médecin.

Les différents articles sont strictement informatifs. Chaque lecteur demeure donc, en fonction de son propre discernement, personnellement et intégralement responsable de l'usage qu'il en fera ou n'en fera pas.

Toutes les informations relatives aux moyens et produits naturels de santé se trouvant sur le présent dossier, sont données gracieusement à titre d'information et d'éducation des lecteurs et du public en général, dans une optique de prévention et d'invitation à la prise en charge de sa santé individuelle par soi-même.

Le Docteur Eric Kiener n'assume, bien évidemment, aucune responsabilité d'ordre médical pour des patients qu'il ne connaît pas ou qui ne le consultent pas. Les personnes malades sont invitées à consulter un médecin.